Partenaires | Faire un don | Devenir membre | Contact

Première  montréalaise

Maison d’Haïti Vendredi 8 avril 2022 à 17h en présence du réalisateur

2020 – 1h 05 min – langue : français

Sous-titres : Anglais 

Gioberti François

CANADA

Après 2 ans de multiples plaintes pour interdire un livre raciste endossé par le ministère de l’Éducation du Québec, Gioberti et Quincy François ont coproduit un documentaire intitulé Approuvé par le ministère de l’Éducation. Des lettres de plainte aux conversations enregistrées cachées, ce duo père et fils nous emmène dans les rouages du système d’éducation du Québec.
Alors qu’ils revenaient d’un tournoi de basketball à Montréal, Gioberti (père) a intercepté la phrase suivante alors que Quincy (fils) lisait à haute voix dans la voiture. ”Vous êtes assez vieux pour comprendre qu’on est souvent le nègre de quelqu’un dans la vie et que quelqu’un c’est moi.” Après avoir fait appel sans succès à l’école, la commission scolaire jusqu’au ministère de l’Éducation ce duo père-fils a décidé de prendre entre leurs propres mains en produisant ce documentaire.

Biographie

Disponible au Canada

1998 -1h 33min – langue : français

Contact : [email protected]

MWEZÉ NGANGURA

CONGO / BELGIQUE

Mani Bongo, vieux roi zaïrois, décide de partir à la recherche de sa fille Mwana, qu’il a envoyée en Belgique dès l’âge de 8 ans et dont il est sans nouvelles depuis longtemps. En débarquant à l’aéroport de Bruxelles, paré des symboles de son pouvoir traditionnel, il sera confronté à l’Europe et à divers personnages…

Biographie

Mwezé Ngangura débarque à vingt ans en Belgique et réalise, pendant ses études à l’Institut des arts de diffusion, « Tamtam-électronique » et « Rhythm and blood », deux courts métrages. Pendant une dizaine d’années il tourne des films documentaires pour la télévision zaïroise. En 1985, de retour en Europe, il travaille au scénario de « La vie est belle », un long métrage qu’il réalise avec Benoît Lamy et qui aura un grand succès en Afrique subsaharienne francophone.  En 1994, il signe un documentaire surprenant : « Lettre à Makura : Les derniers Bruxellois », le regard d’un ethnologue africain sur les marolliens, leurs us et coutumes.  En 1998 enfin, il met en scène « Pièces d’identités », un long métrage de fiction tourné à Bruxelles (principalement dans le quartier de Matonge – Ixelles) et au Cameroun, qui a obtenu la même année le Prix du public lors du 8e Festival du cinéma africain de Milan et, en 1999, le Grand Prix au FESPACO de Ouagadougou.

Disponible au Canada

2015 – 1h 30min – langue : français

Contact : [email protected]

SÉKOU TRAORÉ

BURKINA FASO

Dans un pays d’Afrique en proie à la guerre civile, une jeune avocate est commise d’office à la défense d’un rebelle accusé de crimes de guerre. À travers la partie d’échecs qui s’engage entre l’avocate idéaliste et l’ex-enfant soldat, vont s’affronter deux visages de l’Afrique d’aujourd’hui. Et la cellule de la prison va devenir l’œil du cyclone d’un printemps africain qui emportera le pouvoir en place.

Biographie

Sékou Traoré est un réalisateur et producteur basé au Burkina Faso. Il a fondé Abissia en 2009 et travaillé comme producteur et directeur de production avec des grands réalisateurs africains comme Mahamat Saleh Haroun et Abderrahmane Sissako. Il réalise en 1997 les documentaires de 26 minutes, « Ismael, un exemple de courage », qui reçoit le Prix du meilleur documentaire au FESPACO la même année, et « Une femme des éleveurs », qui remporte le Prix du meilleur documentaire au Festival des 7 lots à Grenoble. Entre 2001 et 2009 il réalise plusieurs documentaires et un moyen métrage de fiction, « Gorel ou le mil promis ». puis en 2015 Sékou Traoré réalise son premier long métrage de fiction, « L’Oeil du Cyclone », présenté au Fespaco 2015 : il remporte le Prix Oumarou Ganda, le Prix Sembène Ousmane Ecobank, l’Etalon de bronze, le Prix UEMOA, le Prix CEDAO, les Prix du meilleur acteur et de la meilleure comédienne, le Prix Ciné Droit libre, et 25 autres prix dans le monde.

Disponible au Canada

2017 – 1h 21min – langue : français


Personne responsable : [email protected]

MODI BARRY et CÉDRIC IDO

GUINÉE / BURKINA FASO / FRANCE

Paris, station Château d’Eau. Charles est le chef d’un groupe de rabatteurs employés par les salons de coiffure afro du quartier. Charismatique, Charles règne sur son bout de trottoir où on le surnomme le « Prince ». Il est même sur le point de s’installer à son compte et de racheter le salon d’un barbier kurde dont les affaires périclitent. Mais un service rendu à un ami jaloux et l’ascension, sur le boulevard, d’un jeune rival aux méthodes plus agressives vont l’entraîner dans une dangereuse spirale dont ses rêves, sa réputation et sa garde-robe ne sortiront pas indemnes.

Biographie

D’origine russo-guinéenne, Modi Barry a grandi en banlieue parisienne.
Formé à Louis Lumière, il signe l’image de plusieurs courts-métrages et documentaires. Marqué entre autres par le cinéma nippon des années 70 et collectionneur compulsif de BD underground, il décide de passer à la réalisation pour essayer de proposer une synthèse difficile de ses trop nombreuses passions.

Franco-burkinabè, Cédric Ido est un artiste polyvalent : scénariste, réalisateur, acteur et illustrateur. En tant qu’acteur, on peut le voir dans « Le serpent aux mille coupures » de Eric Valette, « Miracle à Santa Anna » (2008) de Spike Lee ou « Les enfants du pays » aux côtés de Michel Serrault (2006). Il réalise en parallèle plusieurs courts métrages dont « Hasaki ya suda » (2011) et « Un Stains de musique » (documentaire 2010).
« Twaaga », son dernier court métrage, a été présenté et primé dans plusieurs festivals internationaux.

Première  montréalaise

SALLE FERNAND SEGUIN DIMANCHE 03 AVRIL À 19H

2022-23 min-langue : français

JACK LAFORTUNE

CANADA/CONGO

L’humoriste Erich Preach s’invite dans la cuisine de mères immigrantes afin d’y entendre leurs secrets de cuisines, mais surtout leurs confidences personnelles. Que ce soit dans leurs histoires ou dans les plats : de la diversité, il y en a! Sans oublier le rire des invitées qui est constamment sur le menu.

Dans cet épisode sur le Congo, c’est l’animateur qui se fait cuisiner! Alors que Magina tente de présenter ses recettes, sa chaleureuse Yaya prend le contrôle de l’émission et nous montre les secrets de la cuisine congolaise, mais aussi de l’animation! 

Biographie

« La vie est une histoire qu’il faut vivre pour raconter », telle est la devise de Jack Lafortune, homme d’affaires, producteur et réalisateur de talent, qui ne recule devant rien. Les défis, il sait les relever; quand il devient Directeur des Technologies de l’Information à 25 ans pour Pratt & Whitney, ou quand il produit et réalise dix-sept courts-métrages documentaires pour la Ville de Montréal, en un temps record. Aujourd’hui, Jack Lafortune nous présente Mamma en Chef, sa dernière fournée créative pour TV5, une série d’humour culinaire typiquement autre, dont l’exotisme va faire exploser vos écrans!     

Première  montréalaise

SALLE FERNAND SEGUIN SAMEDI 02 AVRIL À 17H15

2020 – 22 min – langue : français

Contact : [email protected] 

LÉNINE NANKASSA BOUCAL

CANADA

Venir de loin, ne pas parler un seul mot français et se bâtir une vie en région ? Oui, c’est possible. Ce film nous plonge dans le quotidien de trois Rimouskois issus de l’immigration, ayant fait le choix de s’établir à Rimouski dans le Bas-du-Fleuve. Avec Lénine Nankassa Boucal (Sénégal), Shanti Park (Corée), Moustapha Ndongo (Sénégal).

Biographie

Entrepreneur social, travailleur culturel et militant antiraciste, Lénine Nankassa Boucal est coordonnateur et fondateur du Cabaret de la diversité, une initiative citoyenne qui promeut le vivre-ensemble. À l’origine de plusieurs projets qui favorisent les rapprochements interculturels, l’inclusion et la justice sociale, il a été sacré « personnalité de l’année coup de coeur du public Bas-Saint-Laurent 2018 » et, la même année, il a reçu le prix Lys de la diversité du Québec, en marge des Grands Prix Mosaïque 2018. Il est également lauréat du prix Charles-Biddle 2020 décerné par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Première  montréalaise

SALLE FERNAND SEGUIN MARDI 05 AVRIL À 18H15

 

2022 – 18 min – langue : français

Contact : [email protected]

MARIE-LAURE M.ROZAS

CANADA

Défenderesse des piliers d’un vaudou pur au nom de ses ancêtres, Marie-Avila nous plonge dans une vision authentique de ses pratiques au quotidien.

Biographie

Guadeloupéenne d’origine, Marie-Laure Rozas réside au Québec depuis près de vingt ans. Elle a vécu à Québec, Montréal, Rivière-du-Loup et Longueuil. Diplômée de l’UQAM en animation culturelle, elle a étudié en conception et réalisation de films Web à l’ÉMCV de Rivière-du-Loup Et en réalisation documentaire à l’INIS. Comme réalisatrice émergente, elle porte un regard valorisant sur la diversité québécoise. Membre de Diversité artistique Montréal et de l’Union des artistes depuis plusieurs années, elle s’engage et contribue à la réalisation de plusieurs projets représentatifs de la diversité culturelle, entre autres au Festival international de littérature de Montréal et au Festival lusophone de Montréal. Elle a conçu le Festival Les 3 jours interculturels de Rivière-du-Loup en 2013 et 2014. Elle est formée également au mime, au théâtre et à la marionnette.

Première  montréalaise

SALLE PRINCIPALE DIMANCHE 03 AVRIL À 20 H

2021 – 10 min – langue : français

Contact : [email protected]

DAPHNÉ CAMBRONNE

CANADA

« Salut grand-papa Roger, Comment vas-tu? Quel temps fait-il là-haut? Ta présence éphémère dans ma vie m’as donné l’envie de courir après les souvenirs du passé. Ces souvenirs enfouis et enterrés que les bouches refusent de divulguer me donnent envie de prendre ma caméra et de creuser. À la recherche de quoi? De toi, de mes racines, de tes amis et des gens qui t’auront entouré durant ta présence sur Terre. Ces rencontres m’ont permis de te voir vivre à travers les yeux de ceux qui t’ont connu. Grand-Papa Roger je te ne connaissais pas, mais mes recherches du passé m’auront permis de me donner une idée juste de toi et de la chérir pour toujours.

Bonne nuit grand-papa Roger, je t’aime. »

Biographie

À 19 ans, Daphné réalise son premier film qu’elle visualisait depuis déjà plusieurs années, sans avoir osé partager son idée auparavant. N’ayant jamais connu ses origines haïtiennes elle a beaucoup de questions.

Première  montréalaise

SALLE FERNAND SEGUIN SAMEDI 02 AVRIL À 19H45
SALLE PRINCIPALE JEUDI 07 AVRIL À 13H30

2021 – 9 min – langue : français

Sous-titres: anglais

Contact : [email protected]

ABDELILLAH OMARY

CANADA

Mohamed, un réalisateur canadien d’origine marocaine, itinérant et marginalisé, imagine deux autres itinérants dans deux situations opposées: une situation de violence et une situation de tendresse.

Biographie

Originaire du Maroc et installé au Canada depuis 2004, Abdelillah Omary a d’abord étudié les techniques et métiers du cinéma au sein de l’Université de Montréal et Collège O’Sullivan pour passer à la scénarisation et réalisation de plusieurs œuvres, à savoir :  “Déchirements”(docu-fiction), “2 Moi” (court-métrage), “En route vers le paradis” (court-métrage) et “Possibilité 3”(court-métrage). Ces trois courts-métrages ont tous remporté des prix de scénario et de réalisation dans plusieurs festivals marocains:

Grand prix Festival Ciné Université, Maroc

Première  montréalaise

SALLE PRINCIPALE LUNDI 04 AVRIL À 20H30

2020 – 3 min – langue : français

Sous-titres: anglais

Contact : [email protected]

JOEL JOAZARD, DANNY LANGLOIS

CANADA

Un père célibataire est brusquement réveillé par sa fille de 10 ans qui ne peut pas dormir dans sa chambre à cause d’un phénomène étrange selon elle.

Biographie

En 2018, Joël Joazard a écrit, produit et joué dans son premier court-métrage intitulé “Deux sans trois”. Celui-ci est devenu un grand succès et a été apprécié par le public. Le film a reçu une mention d’honneur au Festival international de cinéma Vues d’Afrique dans la catégorie Regards d’ici. Suite à cette consécration, il poursuit sa passion pour le cinéma et produit trois autres courts métrages intitulés “7 du Mat”, Ça sent mauvais 1” et “Rendez-vous”, qu’il réalise également.

close
type characters to search...
close
X