Palmarès 2020

Le 36e festival Vues d’Afrique a dévoilé les lauréats et mentions de sa compétition lors d’une cérémonie de clôture virtuelle accessible en direct le lundi 27 avril via sa page Facebook.

Ce support a permis à tous les festivaliers et au large public d’assister à cette remise de prix et aux réactions des gagnants à travers le monde entier sur la plateforme de Vues d’Afrique.

Animée par Eric M’Boua (photo),de Prodzitiv avec le concours de l’organisation du festival, la soirée a été l’occasion de célébrer la vitalité et le dynamisme des cinématographies africaines et caribéennes mises à l’honneur lors de ce 36e festival.

 

Texte fourni par IXION communications – Agence de relations Presse du Festival Vues d’Afrique

Palmarès du Jury

Prix du développement durable – décerné par l’IFDD

Le dernier poumon du monde de Yamina Benguigui (France)

Prix droits de la personne – décerné par le CIDIHCA

Ils n’ont pas choisi .de Youlouka Damiba et Gidéon Vink (Burkina Faso)

Bourse mobilité francophone – attribuée par LOJIQ à

Sarah Nacer, réalisatrice de Qu’ils partent tous (Québec)

Prix regards d’ici – attribué par TV5 Québec / Canada

Myopia de Sana Akroud (Canada Maroc)

Prix du court et moyen métrage documentaire – décerné par l’OIF

Le dernier poumon du monde de Yamina Benguigui (France)

Prix du long métrage documentaire – décerné par l’OIF

Congo Lucha de Marlène Rabaud (Belgique / France)

Prix de la meilleure actrice – décerné par le Centre culturel Marocain de Montréal

le groupe de jeunes filles du film Notre-Dame du Nil de Atiq Rahimi (France, Belgique, Rwanda)

Prix du meilleur acteur– décerné par le Centre culturel Marocain de Montréal

Alassane Sy dans Le Père de Nafi de Mamadou Dia (Sénégal)

Prix du court, moyen métrage et séries TV – décerné par l’OIF

Le Chant d’Ahmed de Foued Mansour (Algérie / France)

Prix du long métrage– décerné par l’OIF

Le Père de Nafi de Mamadou Dia (Sénégal)

Palmarès du Public

Long métrage fiction : Un divan à Tunis de Manele Labidi (France / Tunisie)

Court métrage fiction : Suru de Kismath Baguiri (Benin)

Long métrage documentaire : Non. Oui de Mahmaoud Jemni (Tunisie)

Court métrage documentaire : La Inna Gobir de Ado Abdou (Niger)

Mise en ligne effectuée par Lovejoyce Amavi