Marketing | Partenaires | Presse | Devenir membre | Contact

avril, 2021

sam17avr(avr 17)00:00dim18(avr 18)23:59MASSIIBA LE MAL D’UN PEUPLE00:00 - 23:59 (18) Diffuseur: TV5 Catégories:Documentaire Longs-métrage Tags filmsDocumentaire

Bande d'annonce

Voir

Visionnez

Voir

Détails

Seidou Samba Toure
Burkina Faso

2020 – 1h02 min – Langues : français / fulfuldé
Sous-titres : français
Personne responsable : [email protected]

Seidou, jeune cinéaste, vit à la porte du désert, dans la petite ville de Gorom au nord du Burkina Faso. Quand en 2018, son voisin et ami, chauffeur de camion, est pris en otage à la suite d’une attaque d’un convoi par des groupes terroristes, il comprend que sa ville est désormais dans le viseur de ces derniers. Seidou réalise que la seule façon, sa façon à lui, de résister à l’extrémisme violent, c’est avec sa caméra. Il commence à filmer la vie quotidienne d’une famille, celle de ses voisins et celle de la mère de son ami qui vit toujours dans un espoir de revoir son fils disparu. Ici, un guide touristique se bat seul pour préserver un site. Là-bas, une enseignante et un enseignant se battent pour éduquer des enfants au péril de leur vie. Ailleurs, des jeunes s’exilent dans les pays voisins, fuyant les affres de la terreur venant des deux côtés, aussi bien des forces de défenses et de sécurité que des terroristes. Plus près de nous, des déplacés internes accueillis dans ces familles qui vivent elles aussi dans l’angoisse et la peur du lendemain. « Massiiba » est une incursion en zone rouge, un voyage à la découverte des réalités du Burkina Faso qu’on ne voit pas souvent en images.

Biographie

Seidou Samba Toure est un jeune réalisateur d’origine sénégalo-burkinabé. Né d’une mère Mauritanienne dans la région du Sahel au Burkina Faso, il grandit dans différents pays africains subsahariens. Il fait de l’art une véritable passion. Autodidacte, en octobre 2014, il s ‘initia aux métiers du cinéma grâce au projet de Film Countering Violence Extremism (CVE) avec l’ambassade des États Unis d’Amérique à Ouagadougou. Il s’est formé en réalisation de films documentaires et de fictions à Dakar au Sénégal en 2015. Cinéaste passionné et engagé pour la cause de sa communauté au Sahel, il réalise en 2015 sa première œuvre cinématographique intitulée « De la plume à l’arme », un documentaire sur la situation critique des enfants «Talibé» au Sahel qui, la plupart du temps, finissent dans la rue et sont la proie de l’extrémisme violent. Son film « L’espoir du lampadaire », réalisé en 2015, parle des étudiants burkinabés contraints d’utiliser les lampadaires publics pour préparer leurs examens ou concours. Soucieux de la place de la femme dans la communauté sahélienne, Seidou Samba Toure est connu du grand public grâce á son film « Femmes de soleil » réalisé en 2017, sur les conditions sociales de la femme dans le Sahel burkinabè. Artiste engagé pour sa communauté et pour les droits humains, il initie en 2019 un projet de formation en réalisation de films avec un smartphone au profit de 12 jeunes Sahéliens qui, comme lui, n’avaient jamais touché à une caméra auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
type characters to search...
Fermer
X