Marketing | Partenaires | Presse | Devenir membre | Contact

Aïssa Maïga était à Cannes 2021!


Noire n’est pas le métier d’Aissa Maiga qu’on ne présente plus dans le milieu du cinéma international, tout d’abord pour son parcours éloquent et sa qualité d’actrice mais surtout pour son engagement en faveur de la diversité et du respect de celle-ci, dans un secteur d’activité ou l’invisibilisation peut être de mise, assortie parfois de rôles clichés. Celle a qui le Festival international de cinéma Vues d’Afrique a rendu hommage en 2014, pour son œuvre et son engagement, est une habituée des festivals de cinéma notamment celui de Cannes ou elle a fait l’actualité plusieurs fois.

Dans l’édition de cette année elle s’est présentée pour la premiere fois en tant que Réalisatrice avec son premier long métrage : Marcher sur l’eau, un film documentaire dans lequel elle démontre les effets du réchauffement climatique.

Marcher sur l’eau pour montrer les affres du réchauffement climatique quand on marche sur les étoiles depuis ses succès en 2004, est certainement une étape importante dans le parcours d’Aissa et le Festival international de cinéma Vues d’Afrique lui souhaite bon vent pour la suite, en attendant de la revoir dans les couloirs d’une prochaine édition.

Vues d’Afrique revient justement sur les motivations de l’hommage qui lui a été rendu en 2014, dans les mots dits alors par Gérard Lechêne, président directeur général international de Vues d’Afrique International :

«Aïssa est une comédienne qui s’impose en France non seulement dans des rôles «sur mesure», en tant qu’exotique de service, mais comme personnage en soi»

C’est certainement à cette occasion qu’elle s’est faite une amie en la personne de Géraldine Lechêne qui se souvient d’elle, de la personne d’Aissa Maiga, en dehors des projecteurs :

“Aïssa Maiga : femme dynamique avec des convictions bien ancrées en elle. Elle se positionne et veut positionner ses semblables en avant de scène. Elle est chaleureuse et aime beaucoup rire. Quand il faut être sérieux elle est plus qu’à la hauteur ! Merci Aïssa !” – Géraldine Lechêne

French actress and director Aissa Maiga

Aïssa Maïga, c’est Rosa Hamadouche de Touki Montréal qui l’avait présentée le mieux:

“Née au Sénégal, Aïssa Maïga part vivre à Paris à l’âge de quatre ans ou elle obtient son premier rôle dan sel film Saraka Bo de Denis Amar. Le grand public la découvre aux côtés de Romain Duris dans les Poupées Russes de Cédric Klapisch; en 2006 elle a été sélectionnée aux César dans la catégorie meilleure espoir féminine à la suite de sa performance dans Bamako de Abderrahmane Sissako. Aïssa Maïga sera à l’affiche de la comédie romantique Prêt à tout de Nicolas Cuche, avec Max Boublil en janvier 2014.

En 2013, elle était à l’affiche du film d’Alain Gomis, Aujourd’hui, lauréat de l’Étalon d’Or de Yennenga du Fespaco. Son rôle lui vaut une nomination dans la catégorie second rôle féminin à la première Cérémonie des trophées francophones du cinéma tenue à Dakar le 29 juin 2013 et diffusée sur TV5 Monde.

L’actrice a par ailleurs prêté sa voix au personnage d’Aya de Yopougon, film d’animation réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, d’après la bande dessinée éponyme, et qui a été un succès en Hexagone. Le film est produit par le studio d’animation Autochenille, lancé par Clément Oubrérie, Antoine Delesvaux et Joann Sfar, et à qui on doit notamment l’adaptation de la BD Le chat du rabbin(de Sfar).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
type characters to search...
Fermer
X