Marketing | Partenaires | Presse | Devenir membre | Contact

avril, 2021

jeu15avr(avr 15)00:00ven16(avr 16)23:59SORTIR DE L’OMBRE00:00 - 23:59 (16) Diffuseur: Cinéma Public Catégories:Regard ici longs-métages Tags filmsRegard ici

Bande d'annonce

Voir

Visionnez

Voir

Détails

Gentille M Assih
Togo / Canada
2020 – 1 h 19 min 46 s– Langues : français
Sous-titres : français

Par la force de la parole de femmes reprenant le pouvoir sur leur vie après avoir subi de la violence conjugale, « Sortir de l’ombre » braque la lumière sur les récits de vie émancipateurs de Québécoises inspirantes originaires d’Afrique de l’Ouest. Loin des préjugés, le film brise les tabous en donnant accès à un univers intime méconnu, et témoigne du formidable sentiment de puissance que provoquent la fin de l’isolement et l’acceptation de soi. Une plongée lumineuse au cœur d’une quête de guérison personnelle, d’une humanité universelle. Il s’agit du troisième documentaire de la réalisatrice d’origine togolaise.

Biographie

Autrice-réalisatrice, Gentille M. Assih suit une formation universitaire en communication, puis en gestion des ressources humaines, avant d’étudier en écriture et en réalisation de documentaires de création. Elle obtient une maîtrise en cinéma à l’UQAM en 2013. Elle réalise en 2009 son premier film documentaire, « Itchombi », produit par Ardèche Images Production. La même année, elle produit et réalise le court métrage de fiction « Bidenam », l’espoir d’un village, avec le soutien du Goethe-Institut de Johannesburg (Prix du jury du Festival international de cinéma Vues d’Afrique, Montréal). En 2010, elle signe le documentaire « Akpéma », qui jette les bases du film « Le rite, la folle et moi », une histoire de transmission d’un secret de famille, où elle révèle le poids des traditions et la complexité des cultures africaines. Sorti en 2012, « Le rite, la folle et moi » remporte, en plus de plusieurs honneurs, le Prix du public du meilleur film documentaire au festival Cinémas d’Afrique d’Angers (France). Privilégiant le registre de l’intime, son œuvre aborde avec audace des enjeux tabous qu’elle n’hésite pas à nommer et à raconter. Si sa caméra braque sans concession son objectif sur les problématiques et les maux sociaux, sa plume tout en sensibilité traduit sa vision résolument positive de l’humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
type characters to search...
Fermer
X